Communiqué de presse

Communiqué de presse

Actualités  ■  Publié le 09.01.2021

Comme de nombreux maires en France, une large majorité de maires du Val d’Europe ont écrit au Préfet de Seine-et-Marne, M. Thierry COUDERT, pour lui faire part de leur disponibilité et de leur souhait d’accompagner le gouvernement dans le déploiement de la campagne de vaccination.

Comme de nombreux maires en France, une large majorité de maires du Val d’Europe ont écrit au Préfet de Seine-et-Marne, M. Thierry COUDERT, pour lui faire part de leur disponibilité et de leur souhait d’accompagner le gouvernement dans le déploiement de la campagne de vaccination.

En effet, la réussite de la campagne de vaccination repose à la fois sur son caractère massif et sur la confiance de la population : sur ces deux points, la gestion de proximité est essentielle et les élus locaux sont les mieux placés pour garantir son efficacité.

Le vaccin suscite un espoir collectif. Nous avons tous le devoir de réussir cette étape cruciale, chaque jour compte : il en va de l’avenir de notre pays ; C’est la promesse de sauver des vies, c’est la promesse d’une réouverture de nos bars et restaurants dont les perspectives sont chaque jour plus sombres de retourner à nouveau dans les théâtres et les cinémas, de profiter pleinement de la vie sportive et associative. D’accueillir les visiteurs au Parc Disneyland Paris. Tout simplement, c’est la possibilité de retrouver enfin notre art de vivre à la française.

Depuis près d’un an maintenant, les maires ont répondu présents pour, à la fois, freiner l’évolution de la diffusion du virus et limiter au maximum l’impact sur la vie quotidienne de nos concitoyens en appliquant les différents protocoles et en faisant respecter les mesures gouvernementales sur leur territoire. Aux côtés de l’État, le maire, acteur de proximité et de confiance, a été un précieux relais auprès de la population dans la gestion de cette crise sanitaire.

Sans préempter la compétence sanitaire qui relève uniquement de l’État, les maires, dans un état d’esprit partenarial, souhaitent participer à la campagne de vaccination comme relais de confiance auprès de la population mais également comme appui logistique et tout simplement parce qu’ils sont quotidiennement interrogés par leurs habitants et souhaitent pouvoir répondre à leurs attentes.

Pour l’ensemble des maires du Val d’Europe, chaque jour perdu pour la vaccination, c’est un jour perdu pour la relance de notre économie et pour la santé des Françaises et des Français. Nos communes sont toutes l’arme au pied, elles sont prêtes à aider. Comment peut-on faire ?

Ils sont en capacité de mettre des salles à disposition, des salles de vaccination de masse, des gymnases, des salles municipales et communautaires, parce qu’il faut changer de rythme. Ils ont également la possibilité de mobiliser nos médecins, pharmaciens, infirmiers et de les accompagner administrativement dans la prise de rendez-vous.

La lenteur du démarrage et la complexité administrative, loin de rassurer, suscitent une grande incompréhension qui doit être levée au plus vite. Si l’on veut convaincre les Français dont la confiance s’érode, il faut agir, et vite.

Tout en gardant la responsabilité de la stratégie vaccinale, l’Etat doit entendre les propositions qui lui sont faites afin de déployer la campagne de vaccination en s’appuyant sur les collectivités locales qui disposent des moyens logistiques appropriés et qui ne cessent de dire leur disponibilité pour agir.

Une fois encore dans cette crise sanitaire, le lien de confiance entre l’Etat et les pouvoirs locaux est indispensable pour réussir. Nos communes sont prêtes à ouvrir des centres de vaccination dès que possible en lien avec les médecins généralistes et les infirmières pour permettre de vacciner les Valeuropéens dès lors que les vaccins seront disponibles. 

Pour les signataires, un principe guide leur démarche : les solutions se trouvent pour une bonne partie dans les territoires. Les collectivités locales ne demandent qu’à les activer en étroite coordination avec l’État.

Communiqué de presse Consultez et téléchargez