Nature & environnement

Nature & environnement

Découvrir  ■  Publié le 03.03.2017

Val d’Europe agglomération passe à l’action en matière environnementale. Engagé depuis plusieurs années dans une politique de développement durable, l'agglomération entreprend de nombreuses actions pour protéger votre environnement.

Un cadre de vie en vert et bleu

Au Val d’Europe, la trame verte et bleue sauvegarde les corridors écologiques pour maintenir la biodiversité en ville. Le territoire n’est pas que béton : une attention particulière est portée depuis l’origine à l’environnement et à l’aménagement du paysage.

Le territoire compte aujourd’hui 280 hectares d’espaces verts. Attachés à ce cadre de vie exceptionnel, les élus programment des aménagements paysagers qualitatifs. Bassins, parcs et cheminements constituent progressivement la trame verte et bleue qui relie les espaces naturels du territoire. Cette politique environnementale se traduit dans le Plan local d’urbanisme intercommunal, document phare pour le maintien du cadre de vie valeuropéen.

Rêve d’urbaniste ou réalité ?
La trame se construit progressivement, en même temps que les quartiers d’habitation, de tourisme et d’activités s’aménagent. Son parcours est encore discontinu, mais à terme, tout promeneur tenté par l’aventure y trouvera des itinéraires piétons et cyclables accessibles. Il traversera des espaces agricoles cultivés, en jachère ou en attente d’urbanisation, des lisières urbaines, des parcs arborés, de petits espaces boisés, des parcs publics, des plans d’eau, des promenades le long des rus (parc du Bicheret, du Lochy, de Serris,…).

Futurs maillons :

Plusieurs opérations d’envergure formeront de nouveaux maillons de cette future trame :

  • les futurs bassins d’eaux pluviales

Objectif : inciter les usagers à donner leur avis sur ce poumon vert qui sera grand comme 8 terrains de football, en plein coeur de ville, derrière l’hôtel de ville de Serris.


Mieux vous informer sur les bassins d’eaux pluviales

Le Val d’Europe d’aujourd’hui est constitué d’une trentaine de plans d’eau.
Ils servent avant tout de stockage et de régulation des eaux pluviales dans les zones d’habitation. Ils recueillent les eaux des bassins versants et les rejettent vers les exutoires que sont les rus (le Lochy…).

Certains ont une vocation écologique : au fil des années un écosystème s’est développé sur la majorité des bassins. Pour nombre d’entre eux, c’est même devenu un véritable paradis pour la biodiversité. Afin de mieux vous informer, Val d’Europe agglomération a décidé d’installer cinq panneaux pédagogiques sur les bassins suivants :

  • N°8 – Les Gassets à Serris (le long du Circulaire) : un coin de paradis pour les pêcheurs. La faune est variée avec notamment la mouette rieuse ou le grèbe huppé.
  • N°13 – Le Clos du Roy à Bailly-Romainvilliers (derrière la rue des Mûrons) : un écrin de nature pour la biodiversité. La grenouille verte y est très présente tout comme la pontédérie à feuilles en cœur.
  • N°22 – Le Bicheret à Chessy (parc du Bicheret) : véritable havre de paix habité par de nombreuses espèces piscicoles pour le plus grand bonheur des pêcheurs.
  • N°25 -1 – Les Etangs du Lochy à Magny le Hongre (Grande Rue D93) : à découvrir, la sterne pierregarin, un oiseau bien connu du Val d’Europe.
  • N°26b – L’Aulnoye à Coupvray (rue de Lesches) : bassin au cœur de la chaîne des eaux pluviales, celui-ci a pris sa place le long du canal de Meaux à Chalifert.

Gestion écologique rigoureuse de tous les bassins !

Val d’Europe agglomération en assure la construction et la gestion technique et écologique. Ils font l’objet de contrôles et d’un entretien réguliers. Un suivi écologique est pratiqué deux fois par an (fin du printemps et fin de l’automne) pour s’assurer de l’évolution de la qualité des plans d’eau. On y réalise un suivi de la végétation aquatique, du plancton, de la qualité chimique et bactériologique de l’eau.


Val d’Europe agglomération rachète l’aqueduc de la Dhuys à la Ville de Paris

Val d’Europe agglomération vient d’acquérir pour 4 Millions d’euros, une partie de l’aqueduc de la Dhuys.
L’objectif est d’utiliser cette ressource en eau comme l’alimentation principale du Val d’Europe. Sur les 137 km de l’aqueduc, seul le tronçon de 97 km allant des sources de la Dhuys (à Pargny dans l’Aisne) jusqu’à Chessy est encore en état de fonctionnement.
Constitué d’une conduite en maçonnerie implantée sous terre, il franchit les vallées au moyen de siphons.
Il s’agit du premier ouvrage d’adduction d’eau de source construit par Belgrand au 19 ème siècle pour alimenter Paris. Son acquisition s’inscrit dans une politique de gestion rationnelle et pérenne de la ressource en eau, avec la volonté de maîtriser le prix de l’eau.


Le blog biodiversité pour vous faire découvrir la faune et la flore locale

Blog Biodiversité
L’objectif du blog biodiversité est de recenser tous les animaux et végétaux du Val d’Europe, afin de mieux les connaître, mieux les apprécier et mieux les protéger.
Tous impliqués dans la protection de la biodiversité du Val d’Europe, nous faisons appel à vous pour nous aider dans ce recensement :

  • proposez-nous vos photos (oiseaux, mammifères, fleurs, arbres…)
  • précisez de quel animal ou végétal il s’agit (si vous l’ignorez, proposez vos photos malgré tout)
  • indiquez le lieu précis et la date de la prise de vue
  • indiquez vos nom, prénom, âge et commune d’habitation

Envoyez ces informations à communication@vdeagglo.fr (attention pas d’envoi supérieur à 5Mo).

S’il s’agit d’un élément non recensé, nous ferons paraître vos photos sur le site en indiquant leur auteur.


Les abeilles, parc du Bicheret

7,5 kg en moyenne chaque année, c’est le poids de la récolte de miel de Val d’Europe agglomération. Le miel est issu des 5 ruches installées par l’agglomération dans le parc du Bicheret à Chessy.


En chiffres !

280 ha d’espaces verts
14 km de pistes cyclables
30 bassins d’eaux pluviales
162 km de réseaux d’eau potable
7,5 kg de miel récoltés chaque année