Expo universelle 2025

Expo universelle 2025

Actualités  ■  Publié le 12.07.2017

[Communiqué de presse] Le boulet de la convention État-Disney prive une nouvelle fois Val d’Europe d’une belle opportunité...

Ce mercredi 12 juillet 2017, les membres du groupement d’intérêt public (GIP) chargé de l’organisation de la candidature française à l’Exposition universelle de 2025, ont rendu leur verdict.
Ils ont finalement choisi le site de Saclay pour accueillir le Village global. Cela s’est joué d’une « courte tête ».

Arnaud de Belenet, Président de Val d’Europe agglomération tient à saluer le beau projet présenté par Saclay et apporte son plein soutien au GIP et au territoire essonnien dans la compétition internationale qui s’ouvre désormais pour faire gagner la France face au Japon, à la Russie et à l’Azerbaïdjan.

Pascal Lamy, délégué interministériel à l’organisation de la candidature à l’Exposition universelle de 2025 en France a tenu à informer Arnaud de Belenet de la décision prise ce matin. Il a souligné la remarquable qualité du dossier technique présenté par Val d’Europe agglomération, résultat d’un travail de l’ensemble des partenaires à ce projet, au premier rang desquels l’EPAFRANCE.

La solidité, la crédibilité et le caractère économe de la candidature Paris Val d’Europe en faisaient un site parfait pour accueillir un tel événement.

La décision finale a semble-t-il été particulièrement débattue entre les membres du jury constitué de l’Etat, de la Région Ile-de-France, de la métropole du Grand Paris, de la Ville de Paris et des membres de l’association EXPOFRANCE 2025.

Les nombreux atouts de Val d’Europe en termes d’accessibilité, grâce notamment à la 1ère gare d’interconnexion TGV de France, ses infrastructures et équipements déjà présents ou programmés et dimensionnés pour accueillir un tel événement ont particulièrement intéressé le jury.

Un élément a toutefois desservi la candidature : l’incapacité de garantir un héritage physique du passage de l’Exposition universelle en raison du cadre contraignant de la convention qui lie l’Etat et Disney depuis 1987.

C’est cette convention internationale qui a empêché de cocher le critère de l’héritage. Car, si l’Etat est propriétaire du foncier, il a concédé il y a 30 ans, des droits fonciers préférentiels à Eurodisney et instauré une planification au sens soviétique du terme, contraignant à prévoir une réversibilité totale du site dans l’hypothèse où Disney ferait valoir ses droits après l’Exposition.

La convention Etat-Disney qui a permis à Val d’Europe de connaître un formidable essor dans les premières décennies de son développement est aujourd’hui un véritable carcan et prive le territoire de formidables opportunités.

Arnaud de Belenet souhaite enfin remercier chaleureusement tous les partenaires, les habitants et les entreprises qui se sont mobilisés autour de ce beau projet.

Expo universelle 2025

Village global de l’Exposition Universelle 2025